Avec le football, l'Arabie saoudite veut jouer un rôle d'influence régional‏

Depuis l'avènement de Turki Al Cheikh aux commandes du secteur du sport en Arabie Saoudite, le Royaume connait une véritable révolution dans ce secteur.

Le conseiller à la cour royale, président de l’Autorité générale des sports, président du Comité olympique et président de la fédération de football du royaume wahhabite a d’abord entamé son action par un vaste programme de reformes du sport dans son pays.

"Nous dormions depuis 15 ans", a-t-il déclaré sur CNN. "Mais maintenant nous nous réveillons comme un génie saoudien pour rattraper le temps perdu et retrouver une place digne de notre pays sur l’échiquier sportif mondial ".

Parallèlement à son action nationale, l’ambitieux patron Saoudien des sports  a mis en place une nouvelle politique sportive internationale visant à permettre à  l'Arabie saoudite d’avoir un rôle d’influence régional et même mondial à travers le sport.

Fort de son statut de président de la fédération arabe de football et de président de la fédération des sports de solidarité islamique, Turki Al Cheikh vise donc à renforcer l’implication de son pays dans l’architecture du sport mondial en s'appuyant sur l'attractivité des jeux particulièrement du football auprès de la jeunesse saoudienne et arabe et comme outil de rayonnement international.

Tout cela fait partie de la stratégie globale du prince héritier Mohammed ben Salmane qui vise à changer progressivement l’image de son pays.

En tant que président de la fédération arabe de football,  Turki Al Cheikh a d’abord relancé et revalorisé  la Coupe arabe des clubs non seulement en la dotant de récompenses matérielles de grande valeur (6millions dollars pour le vainqueur, 2,5 millions pour le finaliste), mais aussi en lui assurant une médiatisation de grande qualité.

Ce qui a impliqué le retour de tous les grands clubs arabes à cette compétition devenue plus attractive.

Dans le cadre de sa stratégie sportive à l’international, l’Arabie saoudite s'est aussi lancée dans le sport business en signant des contrats pour accueillir des championnats de catch en partenariat avec la WWE, des courses automobiles de Formule E (pour Electrique), des combats de boxe, des courses de dromadaires, et même des tournois de jeux de cartes de belote.

Ceci sans parler des matchs galas de football. Ainsi après la Super Coupe Egypto-saoudienne  avec un premier match alléchant qui a vu Al Hilal, vainqueur de la Saudi Pro League, se faire battre samedi 6 octobre à Riyadh par Ezamalek, détenteur de la Coupe  d’Egypte, un deuxième match  Super devrait opposer en novembre  Al Ahly, champion en titre égyptien, à Al Ittihad Jeddah, le vainqueur de la Coupe d’Arabie Saoudite.

Mieux encore, le Brésil et l’Argentine, deux des plus grandes nations du football mondial, se trouvent actuellement à Riyadh  pour participer à un tournoi gala auquel participent aussi l’Irak et l’Arabie Saoudite.

Et comme rien ne semble arrêter les ambitions des Saoudiens, la monarchie va aussi accueillir en janvier la prochaine édition de la Supercoupe d'Italie entre la Juventus Turin et l'AC Milan, puis la super coupe d’Angleterre.

Il est à signaler que toutes ces manifestations sont caractérisées par l'accueil chaleureux réservé aux délégations étrangères sous la direction de Docteur Rajallah Selmi.

Cet aspect donne une idée très claire des traditions séculaires d'hospitalité et de bonne organisation en Arabie Saoudite.

Read 107 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
Шаблон скачали с сайта JooMix.org
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…