Journées Cinématographiques de Carthage Session Nejib Ayed - Vision Group Media
Journées Cinématographiques de Carthage  Session Nejib Ayed Conférence de presse des Journées Cinématographiques de Carthage Session Nejib Ayed

Journées Cinématographiques de Carthage Session Nejib Ayed

Tunis, Sallam.awad, C’est dans une atmosphère chargée de chagrin que les Journées cinématographiques de Carthage ont tenu la conférence de presse de la session Nejib Ayed qui nous a quittés tout récemment après avoir boucler son programme de bout en bout.

Son ombre était bien présente vendredi 18 octobre 2019 au Théâtre des Jeunes créateurs de la Cité de la culture où les journalistes et cinéastes se sont massés pour découvrir les détails de cette programmation qui porte l’âme de Nejib, sa sensibilité, ses aspirations et son serment e restituer aux JCC leur vocation originelle de festival engagé en faveur de la promotion du cinéma du sud.

A l’ouverture de cette conférence de presse une minute de silence a été observée en hommage à Nejib Ayed et en reconnaissance à son œuvre et à son parcours de grand producteur que Chiraz Laatiri Directrice générale du Centre National du Cinéma et de l’Image n’a pas manqué d’en souligner les contours lors de son intervention empreinte d’affliction.

Cette nouvelle session des JCC est dédiée à feu Nejib Ayed et portera sa marque de cinéaste militant et lui réserve la journée du 27 octobre 2019 au Cinéma de la Cité en hommage à son parcours à travers notamment la projection de plusieurs films portant sa signature de producteur outre des témoignages de ses proches et amis dont sa veuve Najet Nabli.

Au cours de cette conférence de presse Chiraz Laatiri a révélé les nouveautés de cette nouvelle session parmi lesquelles :

la section Diaspora qui consacre une large place notamment au cinéma tunisien à l’étranger et propose plusieurs films d’Algérie, France, Lesotho et traduit les orientations du Ministère des Affaires Culturelles et du CNCI.

Outre les nouveautés, les JCC gardent leurs sections traditionnelles à l’instar des projections des films en compétition et en hors compétions, des hommages, des projections dans les prisons, outre les JCC dans les régions avec des escales à Jendouba, Gafsa, Mahdia et Bizerte.

En prenant la parole Hichem Belkhamsa responsable Com des JCC a fait savoir que le programme des JCC était presque bouclé à la mort de son directeur Nejib Ayed avec un taux d’avancement de plus de 80% et qu’il respecte les équilibres stratégiques engagés depuis trois ans entre le cinéma arabe et africain.

Belkhamsa a fait savoir que cette session propose 170 films dans 22 salles avec une moyenne de 60 projection par jour Pour sa part Tarak Chaabane conseiller artistique des JCC a précisé que le choix des films a été fait sur la base de l’impératif de la protection et de la promotion du cinéma culturel et des cinémas du sud avec une ouverture sur les cinémas du monde à travers la section « Cinéma du monde » et « Focus » qui accueillent le cinéma du Liban, du Japon, du Nigeria et du Chili.

De son côté la déléguée générale des JCC Lamia Rekik a fait savoir que la sélection des films a été faite à travers la plateforme (600 candidatures) et à travers d’autres structures, soulignant la participation cette année de 40 pays dont 9 pays d’Afrique et une présence importante de l’Algérie outre la participation de l’Arabie Saoudite et du Soudan à la compétition officielle.

Le programme officiel des JCC comprend 170 films dont 44 films inscrits à la compétition officielle :

12 long-métrage de fiction, 12 courts-métrages de fiction, 12 films documentaires longs-métrages et 08 films documentaires courts-métrages.

Read 80 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…