Détails du cas de «médecin des relations sexuelles» qui a secoué les Émirats arabes unis - Vision Group Media
Détails du cas de «médecin des relations sexuelles» qui a secoué les Émirats arabes unis Détails du cas de «médecin des relations sexuelles» qui a secoué les Émirats arabes unis

Détails du cas de «médecin des relations sexuelles» qui a secoué les Émirats arabes unis

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis: Un jeune homme du Golfe a intentionnellement fait chanter une fille et l'a forcée à pratiquer le vice avec des enfants et s'est représentée elle-même.

Le jeune homme a ouvert un compte sous le nom de "Dr. sex relations" sur l'application "Snapchat" et plusieurs comptes sur des sites de réseaux sociaux.

Le défendeur a exploité le compte de la victime et a copié ses photos personnelles. Il a également utilisé les services de communication pour agacer la victime.

Il a acquis du matériel pornographique et des vidéos traitant du penchant sexuel des enfants et les a ornés de comportements illicites.

En outre, le défendeur a incité à la désobéissance et les a incités à le commettre par le biais de médias sociaux.

La défenderesse a demandé à la victime de réaliser des clips vidéo tout en ayant des relations sexuelles avec d’autres personnes et avec des enfants mineurs, moyennant le versement d’une indemnité, mais elle a refusé sa demande et a déposé une plainte auprès des autorités compétentes.

Il a été condamné dans trois affaires: premièrement, il a été condamné à un an de prison pour avoir menacé une fille et avoir attribué des actes qui porteraient atteinte à son honneur, la considérer et la faire prostituer avec d'autres et avec des enfants mineurs.

Il a été condamné à six mois de prison et à une amende de 150 000 dirhams pour la deuxième accusation d'incitation à inciter la victime à se soumettre à la contrainte et à la prostitution par le biais des médias sociaux.

Le troisième chef d’accusation concerne l’accès non autorisé au compte électronique de la victime et à des copies de ses photos personnelles.

Et acquittement pour le reste des charges retenues contre lui et la confiscation de son téléphone portable.

Read 84 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…