Le président turc Recep Tayyip Erdogan défie l'Amérique - Vision Group Media
Le président turc Recep Tayyip Erdogan défie l'Amérique Le président turc Recep Tayyip Erdogan défie l'Amérique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan défie l'Amérique

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis: L'acquisition par la Turquie du système de défense russe S-400 est un accord irréversible et son pays participera également avec Moscou à la production du système de défense S-500, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les autorités américaines ont qualifié l'achat "hautement problématique" de l'achat par la Turquie du système de défense antimissile S-400, affirmant qu'il menacerait la sécurité des avions de combat F-35 de Lockheed Martin.

Mais Erdogan a déclaré lors d'une réunion avec des étudiants à Istanbul que la Turquie avait procédé à une évaluation technique et avait conclu qu'un tel problème n'existait pas.

"Ils (les Américains) passent la balle au milieu du terrain, exprimant un certain rejet, mais nous recevrons tôt ou tard des avions (F-35), les Américains s'abstenant de les livrer, ce n'est pas une option", a-t-il déclaré.

Les États-Unis exigent que la Turquie abandonne l’achat de batteries de défense russes, ce qui, selon Washington, est incompatible avec le réseau de défense de l’alliance et constitue une menace pour les avions de combat furtifs F-35 que la Turquie envisage également d’acheter.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et plusieurs hauts responsables du Sénat américain ont averti la Turquie qu'elle encourtait des sanctions pour l'achat de missiles S-400 en vertu d'une loi imposant des sanctions aux pays cherchant du matériel militaire à la Russie.

La Turquie dit qu'en tant que membre de l'OTAN, cela ne représente aucune menace pour les États-Unis et que les sanctions ne s'appliquent pas à eux.

Ce différend est le dernier d’une série de différends diplomatiques entre l’Amérique et la Turquie, notamment l’extradition de Fathullah Gulen, des désaccords sur la politique au Moyen-Orient, la guerre en Syrie et des sanctions contre l’Iran.

Read 218 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…