Au Parlement du Kenya, la députée Zulekha Hassan a accompagné son bébé, l'action a donc été dirigée contre elle. - Vision Group Media

Au Parlement du Kenya, la députée Zulekha Hassan a accompagné son bébé, l'action a donc été dirigée contre elle.

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis: La législatrice kenyane Zulekha Hassan a été forcée d'amener son bébé de cinq mois à l'audience en raison d'une situation familiale urgente, tandis que les étrangers ne sont pas autorisés à pénétrer dans le bâtiment du Parlement, y compris les enfants, conformément à la réglementation en vigueur dans ce pays.

Les députés ont critiqué le comportement de la députée et ont amené son bébé à l'audience, l'appelant "honteux".

Le président du Parlement, Christopher Omolelli, lui a ordonné de sortir de la pièce et a dit qu'elle pourrait rentrer sans le bébé.

Il y a eu un tollé au Parlement et certains députés ont crié, d'autres ont commencé à se démener.

Zulekha a déclaré: "J'ai tout fait pour ne pas emmener l'enfant avec moi; mais aujourd'hui, je dois faire face à une situation d'urgence, que doit-on faire? S'il y avait une crèche ou un endroit pour s'occuper des enfants, de le laisser là."

Le vice-président du parlement, Musa Chboui, a déclaré dans un communiqué: «Les mères ont la possibilité de prendre soin de leurs enfants au parlement.

"Mais les mères devraient faire venir des nourrices pour surveiller les enfants au siège pendant qu'ils s'acquittent de leurs tâches officielles."

En 2017, les législateurs kényans ont adopté une loi obligeant les employeurs à créer des salles permettant aux mères d'allaiter et de prendre soin de leurs enfants.

Read 91 times
Login to post comments
Abonnez-vous à notre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…